conférence-concert sur la carrière, les chansons, les passions, les combats de Jean Ferrat

« QUE C’EST BEAU LA VIE ! »

Une conférence-concert originale relatant la carrière, les chansons, les passions et les combats de Jean Ferrat
Chansons et textes par Isaac Bensimon
Narrateur Daniel Chocron
Au piano Patrick Langlade

* Dimanche 23 avril 2017 à 15h30

Au Cercle Bernard Lazare est jointe
10, rue Saint Claude
75003 Paris
Métro : Chemin Vert
(réservation conseillée par mail ou téléphone, voir coordonnées et visuel en pièce jointe).
Entrée : 15€, tarif réduit (Étudiants, Chômeurs)

En Inde, l’ashram des Beatles a rouvert

L’IDÉE NG TRAVELER ♦ Presque vingt ans après son abandon, « l ’ashram des Beatles » à Rishikesh en Inde, vient de rouvrir ses portes.

L’ashram des Beatles, un lieu de pélerinage pour les fans du groupe mythique. @beatlesashramofficial

> Le site est devenu mythique lorsque, au faîte de leur gloire, en 1968, les Beatles décident d’aller passer trois mois dans le nord de l’Inde, auprès de leur maître spirituel, Maharishi Mahesh Yogi, pour pratiquer la méditation transcendantale. À son retour, le groupe enregistre plusieurs morceaux d’anthologie qui figurent sur « l’album blanc ». Le lieu, lui, ne sera abandonné qu’en 1997. Aujourd’hui, il renaît enfin, transformé en un site écolo ouvert aux voyageurs. Vous pourrez cheminer parmi les oiseaux et… les représentations des célébrités. Muni Ki Reti, à 3 km de Rishikesh, dans l’État de l’Uttarakhand. 10 €.
Cet article a été publié dans National Geographic Traveler N°1.

Pakistan: quand un balayeur ne peut être que chrétien ou hindou

24.03.2017 par Raphaël Zbinden

“Cherche balayeur ‘préférablement’ chrétien ou hindou”. Tel est en substance le contenu d’une offre d’emploi parue en mars 2017 dans un journal pakistanais. Le cas démontre que les discriminations envers les minorités religieuses sont encore vivaces dans ce pays à large majorité musulmane sunnite.

Le journal en langue ourdoue, diffusé dans le district de Bannu, à 300 km au sud-ouest de la capitale Islamabad, a publié l’annonce pour le compte de l’administration locale, rapporte Eglises d’Asie (EdA), l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris. L’offre d’emploi précisait préalablement que les personnes intéressées devaient être de religion hindoue, chrétienne ou chiite. Face au tollé soulevé par le caractère ouvertement discriminatoire de l’annonce, l’administration en question a corrigé le texte. Les responsables ont spécifié que le terme “chiite” s’était glissé par erreur dans l’annonce. Ils ont néanmoins maintenu que les balayeurs devaient être “préférablement” de religion chrétienne ou hindoue, sous-entendant qu’un musulman ne pourrait pas faire ce genre de travail subalterne. L’affaire fait apparaître que la discrimination dont souffrent les minorités religieuses au Pakistan s’étend jusque dans le domaine du travail.

Les chrétiens relégués aux tâches “ingrates”

Le recensement en cours dans le pays va permettre, au-delà du dénombrement des habitants, de fournir des informations intéressantes quant aux emplois occupés par chacun, note EdA. Les musulmans représentent 97% de la population (dont 11 à 12% de chiites), les minorités chrétiennes 2,1 % et hindoue 1,3%. Ces dernières sont non seulement en butte à une persécution fondée juridiquement sur les lois anti-blasphème mais à des discriminations sociales profondément ancrées. Si une petite minorité éduquée de chrétiens a accès à un niveau de vie satisfaisant, la très grande partie de la communauté se situe tout en bas de l’échelle sociale. Ils sont souvent journaliers pour les paysans sans terre des campagnes, balayeurs, éboueurs, ou encore vidangeurs.

Plus facilement exploitables

Hyacinth Peter, de la Commission Justice et Paix du diocèse catholique de Multan, au Pendjab, dénonce “la discrimination caractérisée et répétée” que reflètent les offres d’emploi. Elle mentionne d’autres cas que celui du district de Bannu, où des annonces pour des travaux “ingrats” ne s’adressaient qu’aux non-musulmans. “Nous condamnons ce type d’annonces et nous demandons aux autorités de Bannu de faire paraître une nouvelle offre d’emploi ne faisant pas mention d’une appartenance religieuse particulière”, lance la responsable catholique. Elle précise que si les balayeurs et éboueurs non musulmans sont préférés, c’est parce qu’ils sont plus facilement exploitables. Au Pakistan, pas plus de 5% des éboueurs seraient ainsi de confession musulmane.

Afin de contribuer à la promotion sociale de ces travailleurs déconsidérés, les Eglises chrétiennes travaillent à leur formation, à l’éducation de leur famille, ainsi qu’à la défense de leurs droits. (cath.ch/eda/rz)

https://www.cath.ch/newsf/pakistan-balayeur-ne-etre-chretien-hindou/

Mid Year Meeting 2017

*Samedi 25 février à 15H00 :

Gopio Paris (Global Organisation for People of Indian Origin), organise pour les étudiants  son « Mid Year Meeting 2017 » , et vous invite à la Maison de l’Inde

Cliquez sur ce lien pour télécharger l’affiche.

 

2017_02_22_Gopio

 

Concert de musique de l’Inde du Nord le 23 février 2017

*Le Jeudi 23 février 2017 à 20H30 :

Notre Association est partenaire du concert de musique de l’Inde du Nord, avec Madhubanti Sarakar : Chant khayal et Thumi, et Latif Khan : tabla

Adresse :
Au 3 Arts
21 rue des Rigoles, 75020 Paris
Tarif 10€

Cliquez sur ce lien pour télécharger l’affiche

2017_02_22_Concert_musique_Inde_du_Nord

CIN¶ÉTOILES le 19 février 2017

L’Association « LES COMPTOIRS DE L’INDE » vous propose en partenariat avec CIN¶ÉTOILES et Daniel CHOCRON, Historien du Cinéma et de la Chanson :

SPECTACLE-CONFERENCE -CONCERT

sur les plus grandes Actrices–Chanteuses des années 20 aux années 70

Echange autour d’un verre à l’issue de la représentation

*Rendez-vous le 19 février à 16h30 :

LE RIGOLETTO
337 Rue de Belleville, 75019 Paris – Métro : Porte des Lilas
Tarif en pré-réservation : 15 euros  /  Tarif réduit : 12 euros (Etudiants, chômeurs)

2017_02_19_Cinétoiles_Flyer

Cliquer sur l’image pour télécharger l’affiche

Participation de l’Association au salon du livre de Péronne

*Les 21 et 22 janvier 2017

Notre Association a participé à ce salon du livre (avec un stand),  à Péronne.

 

En pièce jointe (cliquez pour lire), l’article de presse paru le dimanche 22 janvier 2017 dans le Courrier Picard, avec un paragraphe intitulé « sur les traces des soldats indiens » et une interview de Douglas Gressieux

2017 Péronne salon du livre

 

Exposition sur les cartes à jouer Indiennes

2017 cartes à jouer indiennes

*Du 25 janvier au 23 avril 2017

Les cartes à jouer indiennes, dites Ganjifas, par leur histoire et leur iconographie, permettent d’offrir un éclairage singulier et original sur ce pays immense, complexe et fascinant.

Ainsi, la vie à la cour des Grands Moghols et des nombreux royaumes et principautés indiens, le panthéon hindou (Vishnu et ses avatars) et les grands textes épiques (Ramayana, Mahabharata), la colonisation occidentale et le monde moderne indien, font partie des grands thèmes de cette exposition à découvrir au

Musée Français de la Carte à Jouer du 25 janvier au 23 avril.

Adresse : 16 rue Auguste-Gervais, 92130 Issy les Moulineaux

Métro : Mairie d’Issy (ligne No 12)

Horaires d’ouverture :
mercredi, jeudi, vendredi de 11 heures à 17 heures
samedi et dimanche de 14 heures à 18 heures

Tarif :
Tarif « normal » : 4,70
Tarif « réduit » : 3,60
Gratuit pour les moins de 26 ans

esclavage sexuelle en INDE

Une Népalaise honorée pour avoir libéré 12.000 esclaves sexuelle

 

Anuradha_Koirala_esclavage_sexuel

 

Anuradha Koirala, fondatrice de l’association Maiti Nepal, qui lutte contre ce trafic, recevra la Padma Shri des mains du président indien Pranab Mukherjee lors d’une cérémonie en mars ou avril.

 « A sauvé et réhabilité 12.000 victimes du trafic sexuel et empêché 45.000 autres d’en être victimes », peut-on lire sur le site du Premier ministre Narendra Modi consacré aux noms et aux réalisations de certains des lauréats de la Padma Shri.

 « C’est la douleur des victimes qui m’a persuadée de poursuivre ce travail », a déclaré Anuradha Koirala à Reuters.
« Quand je vois leur douleur, mentale aussi bien que physique, c’est tellement troublant que je ne peux pas rester indifférente. Cela me donne la force de combattre et d’éradiquer ce fléau. »

 L’Asie du Sud est l’une des régions du monde où le trafic d’êtres humains se développe le plus rapidement, d’après l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

 Les militants qui luttent contre l’esclavage expliquent que des milliers de personnes au Népal ou au Bangladesh, majoritairement les habitants des villages les plus pauvres, sont vendues en Inde par des bandes criminelles.

 De nombreuses femmes ou filles sont vendues à des maisons closes. D’autres se retrouvent domestiques ou travaillent dans des briqueteries, des restaurants routiers ou des ateliers de textile.

 L’Inde abrite 40% des quelques 46 millions d’esclaves dans le monde, selon le Global Slavery Index 2016 établi par la fondation Walk Free, basée en Australie.

 Anuradha Koirala a quitté son métier d’enseignante en 1993 pour fonder Maiti, qui signifie maison maternelle en népalais, afin de venir en aide aux victimes de l’esclavage sexuel.

 En vingt-quatre ans, Maiti Nepal a créé un refuge à Katmandou, onze maisons de transit à la frontière népalo-indienne, trois centres de prévention, deux hôpitaux et une école qui accueille un millier d’élèves.

http://www.tuniscope.com/article/112276/actualites/international/nepalaise-esclaves-sexuelles-260616

Cycle de films « INDIA EXPRESS EN 60 FILMS »

 

 

*Du 18 janvier au 26 février 2017

 

 

En partenariat avec le Forum des Images, l’Association « Les Comptoirs de l’Inde » vous propose un cycle de films indiens

Cycle de films « INDIA EXPRESS EN 60 FILMS » du 18 janvier au 26 février 2017

 

Cliquez sur ce lien pour voir la bande-annonce du cycle India Express.

 

Suivez le guide à travers un pays et quatre villes-escales (MUMBAI la Cinéphile, DELHI la moderne, KOLKATA l’intellectuelle, et CHENNAI la bagarreuse)

 où ne cesse de battre le cœur du 7è art, loin devant Hollywood !

Œuvres inédites, grands classiques, fièvre enchanteresse du flamboyant Bollywood : embarquement immédiat pour un cinéma aux identités multiples et virevoltantes.

Pour plus d’informations concernant la programmation, vous pouvez consulter le communiqué de presse.

firaaq fleurs de papier flyer India Express India Express titli-une-chronique-indienne

 

Page 3 of 41234